Quelles sont les meilleures marées pour pêcher à Dunkerque ?

Quelles sont les meilleures marées pour pêcher à Dunkerque ?

Vous vous demandez souvent quelles sont les meilleures marées pour pêcher à Dunkerque en surfcasting ? Les coefficients de marée ont un rôle primordial qui influe sur le comportement des poissons, ainsi que d’autres éléments tels que la météo, les vents, la typologie du spot de pêche etc…

Le phénomène des marées :
Ce phénomène est le fruit d’une activité qui concerne la terre d’une part (de par sa rotation sur elle-même), mais qui dépasse également ses propres limites ! La lune et le soleil interviennent en effet également dans ce processus (de par la force gravitationnelle qu’ils exercent sur la terre). La surface de la terre se déforme alors, et crée ce phénomène de marée. En résumé, la hauteur de la mer n’est pas identique sur toute la surface du globe à un moment donné.
Par exemple, la marée est basse environ 9h plus tard à Dunkerque qu’à Bayonne. Ces différences de hauteur d’eau entrainent donc des mouvements de la masse d’eau, ce qui crée parfois de forts courants.
L’amplitude entre la marée basse et la marée haute est appelée le marnage, et la distance parcourue entre les deux marées par la mer sur la plage est appelée l’estran. La distance parcourue par la mer varie selon qu’il s’agisse de grandes ou petites marées.
De plus, le cycle de la lune autour de la terre étant de 28 jours, le cycle de coefficient de marée y est directement associé. C’est-à-dire qu’en l’espace de ces 28 jours les coefficients de marée passeront de morte-eau en passant par grande marée pour revenir à petits coefficients de marée.

Pêcher par gros coefficient de marée
Les grandes marées sont le meilleur moment pour la pêche en surfcasting à Dunkerque. Le courant est intense, le poisson en profite donc pour se nourrir et se déplacer davantage durant cette phase.
Le sable fin et les sédiments sont drainés par le courant, révélant ainsi quantité de nourriture pour les poissons tels que les vers marins, coquillages et crustacés habituellement enfouis.
Les grandes marée sont l’un des meilleurs moments du pêcheur en bord de mer afin de mettre toutes les chances de son côté. Privilégier les coefficients de marée démarrant à 70 et au-delà permet de mettre toutes les chances de votre côté, pour espérer ainsi trouver le poisson actif en quête de nourriture.
Par gros coefficients de marée, la masse d’eau évolue de manière conséquence, ce qui crée des courants forts, bien connus à Dunkerque. A tel point que certains spots de pêche deviennent difficilement praticables lors du point culminant du courant. C’est par exemple le cas de la jetée de St Pol en fin de marée montante. Le courant arrivant de l’ouest et qui longe la digue du Braek à marée montante se trouve rabattue par la jetée, qui le dévie subitement vers le nord-est.

Pêcher par petit coefficient de marée
A l’inverse, pêcher par morte-eau se révèle généralement moins fructueux depuis la plage, car le courant s’en retrouve moins fort et de ce fait il y a moins de nourriture dessablée sur le fond.
Le sable fin et les sédiments en suspension dans l’eau sont moins conséquents et le poisson devient de ce fait plus méfiant. Généralement, par petits coefficients de marée, le poisson se déplace moins et reste à proximité des obstacles tels que les enrochements, digues et jetées, ou encore dans les « trous ou passes » comme la plage de St Pol par exemple. Il est donc moins enclin à s’aventurer sur les grandes plages de sable du Dunkerquois.
La seule condition pouvant décider le poisson à s’aventurer sur le bord des plages par petites marées est d’avoir un de mer soufflant de manière conséquente pour brasser suffisamment la mer et dessabler la nourriture attendue.
Par petits coefficients de marée, c’est-à-dire en dessous de 70, les digues et enrochements donnent donc de meilleurs résultats que les plages, et encore plus de nuit.
Le courant est moindre et permet de pratiquer y compris sur les digues difficilement praticables par grandes marées.
Il devient alors possible d’exploiter pleinement le potentiel de ces spots en pêchant sur les tombants ou encore à proximité des enrochements très propices aux prédateurs tels que le bar lors de la saison estivale.

En résumé
Les marées jouent un rôle essentiel dans la recherche du poisson en surfcasting, il est donc primordial pour bien préparer sa sortie pêche de prendre le temps de consulter les marées afin de mettre toutes les chances de son côté.
Un petit détail supplémentaire, le poisson est davantage actif en phase montante de coefficients qu’en phase descendante. C’est-à-dire qu’il est recommandé de pratiquer les marées qui précèdent le pic des grandes marées plutôt que les jours suivants. Le poisson cherche activement la nourriture en début de cycle de grandes marées, tandis qu’en fin de cycle il est généralement rassasié.

Il existe bien entendu toujours des situations atypiques et imprévues qui feront que parfois même par petites marées, une belle pêche restera possible, tout comme l’inverse par grande marée. Et c’est ce qui fait la magie de la pêche ! Les vents ont aussi un impact conséquent sur la pêche en surfcasting à Dunkerque. Découvrez quels sont les meilleurs vents pour pêcher à Dunkerque.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :