L’interview d’Audrey BECQUET

Comment as-tu attrapé le virus de la pêche / lancer ?

En 2017, en suivant André (mon mari pour ceux qui ne le savent pas) à l’entrainement pour le championnat de France qui arrivait. Après avoir passé des heures et des heures à le regarder, j’ai eu envie d’essayer et voilà je me suis prise au jeu, j’y ai pris goût. J’ai ensuite participé à mon premier concours, mon premier régional, puis enfin mon premier championnat de France de lancer de poids de mer…

Quel est ton meilleur souvenir au bord de l’eau ?

Ce ne sera pas au bord de l’eau. Avec mon cœur de maman, je dirais les 2 podiums de Zélie au lancer aux championnats de France de Bias et Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Quelle fierté et quelles émotions !!!

Mais l’expérience que je viens de vivre dernièrement (le championnat du monde de lancer de poids de mer en Italie) était aussi tellement exceptionnelle : la cérémonie d’ouverture avec le chant de la marseillaise haut et fort à en hérisser les poils, avoir l’honneur de représenter la France, rencontrer des athlètes de différents horizons… C’était une atmosphère tellement particulière ! Et pour couronner le tout, remporter une médaille était juste magnifique !

Avec qui partages-tu le plus ta passion ?

Je crois que chez les Becquet ce n’est pas un secret, c’est une histoire de famille !!! Mon mari (et aussi coach personnel) a participé également à ce championnat du monde de lancer de poids de mer en Italie. Et c’est à cause, ou grâce à lui, que j’en suis là !

Notre fille Zélie lance également et détient le record de France poussin fille. Et notre fils de 5 ans Gabin a aussi choppé le virus. La relève est assurée chez nous.

Tu viens d’être sacrée médaille de bronze individuelle au championnat du monde dames de lancer 2021 en Italie, qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Déjà c’est un immense honneur de représenter la France ! Mais aussi une récompense d’être sélectionnée. Le lancer est une discipline qui demande beaucoup d’implication, d’heures d’entrainement, de recherche du petit plus, d’analyses et surtout une perpétuelle remise en question.

Tu participeras prochainement au championnat de lancer, quelles sont tes attentes ?

Je ferais comme toujours en vrai compétitrice, je donnerais tout jusqu’au bout pour ne rien regretter, et pour cela il va falloir se remettre à l’entrainement rapidement afin de porter haut les couleurs du SCCDK.

As-tu d’autres passions / loisirs / implications associatives ?

J’adore cuisiner et pâtisser, j’aime surtout faire plaisir aux autres tout simplement. Mais je commence à me mettre doucement mais surement au surfcasting…

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :