L’interview de Lucas VASSEUR

Ce mois-ci, c’est Lucas VASSEUR, membre du SCCDK depuis 2016, qui nous en dit un peu plus…

Quand as-tu commencé la pêche, et dans quelle conditions ?

J’ai commencé la pêche à l’âge de 3 ans, j’accompagnai mon père à la pêche à la truite à Courtebournes, tout les ans nous y allions jusqu’à mes 6 ans.  À l’âge de 8 ans, j’ai découvert la pêche en mer, en commençant par la pêche au maquereau sur la jetée de St Pol. Puis nous y sommes retournés 2 ou 3 fois pêcher de jour, mais côté poissons nous attrapions seulement 4 ou 5 flet par sortie de pêche, rien d’extraordinaire. Puis démarrèrent mes premières sorties de nuit, de 14h à 8h, où j’ai faisais mes plus grandes pêches, notamment de soles. La sole est mon poisson préféré à la fois pour sa pêche, et à la fois pour son goût.

J’ai ensuite découvert le surfcasting, à la façon loisir, en waders, dans l’eau jusqu’à la taille pour aller lancer. Au bout de 4h de pêche, physiquement sa devenait dure dure ! Au début, le surfcasting était de loin ma pêche préférée. Puis il y a 4 ans, passionné par la pêche, et de nature compétiteur, je me suis inscrit au SCCDK. Je voulais me mesurer aux autres compétiteurs. Et maintenant la pêche en surfcasting est devenue ma pêche préférée…

Quel est ton meilleur souvenir de pêche ?

Mon meilleur souvenir de pêche, est mon 2e championnat de France jeunes à Bias en 2018. C’était mon premier championnat de France à l’extérieur, mon 1er championnat de France (à Dunkerque) ayant eu lieu l’année précédente. C’était aussi la première fois que je pêchais autre part que dans ma région, donc tout était nouveau pour moi. Durant cette semaine, j’ai passé de supers bons moments, créé de belles amitiés, passé de bons moments de pêches avec le reste de l’équipe jeunes du SCCDK. Je garde en tête les parties de cartes le soir avec tout les copains, c’était juste super !
J’ai pêché aussi des espèces que je n’avais encore jamais pêché, comme un sar, des petits bars mouchetés, des vives royales et enfin une belle liche !

Et enfin, pour finir, j’ai rencontré ma copine, Sarah DURAND, cela fait maintenant pratiquement 1 ans que nous sommes ensemble, et c’est pas prêt d’être fini… Cette année là, elle termina même championne de France toutes catégories ! Pour ma part, le résultat bord de mer n’était pas top et au lancer je termina 5e de ma catégorie.

Cette année tu participeras à ton 3e CDF bord jeunes, à Saint Gilles Croix de Vie, quelles sont tes ambitions et comment te prépares-tu pour ce grand rendez-vous ?

En effet, pour ce 3e championnat de France, j’ai pour ambition de finir dans le top 20 pour le CDF bord de mer, et dans le top 10 pour le CDF lancer de poids de mer. Il va falloir que je m’accroche pour réaliser ces performances qui ne sont pas des moindres… J’aimerais surtout bien me classer pour faire une belle entrée dans le classement national U21, et peut-être re-participer aux présélections pour les équipes de France. Pour l’instant, je m’entraîne au lancer et j’ai déjà commencé à faire quelques montages.
Enfin, ce que j’attends le plus, c’est la bonne ambiance, l’esprit d’équipe, le partage, l’amusement et le soutien qui se crée durant cette magnifique semaine avec les copains.

Tu seras également accompagnant au CDF adultes de Port Saint Louis du Rhône cette année, quelles sont tes attentes durant cette semaine de championnat ?

Oui, j’accompagne les adultes au CDF particulièrement pour soutenir ma chérie, je ferai de mon mieux pour qu’elle ait toutes les cartes en mains pour faire un super championnat. J’espère passer de bons moments avec les membres du club, ce qui est déjà prévu.

Et enfin, moi qui depuis quelques années rêve de pêcher en Méditerranée, sa sera l’occasion de réaliser ce rêve, en espérant quand même faire quelques jolis poissons méditerranéen.

Tu n’en es déjà plus à ta première saison avec le SCCDK, quels sont les points essentiels qui te motivent d’année en année ?

Ce qui me motive le plus d’année en année, c’est le partage, l’ambiance, à la fois la compétition qu’il y a entre les membres lors de concours club, mais tout en restant fairplay, et l’esprit d’équipe qu’il y a sur les manches régionales où tout le monde fait de son mieux pour le classement individuel mais aussi pour le classement club.

As-tu d’autres passions/ loisirs / implication associatives ?

L’année passée, je faisais encore parti d’un club de basket, dans lequel j’y ai joué pendant 10 ans. J’ai maintenant arrêté pour me consacrer à temps complet à la pêche.

Mes grands-parents ne pouvant plus s’occuper du jardin et de l’entretien extérieur de leur maison, je consacre aussi beaucoup de temps pour continuer à faire vivre leur jardin et leur maison comme ils veulent.

Retrouvez toutes les interviews des adhérents du SCCDK.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :