L’interview de André BECQUET

Ce mois-ci, c’est André BECQUET, membre du SCCDK depuis 2019, qui nous en dit un peu plus…

Quand as-tu commencé la pêche, et dans quelles conditions ?

J’ai commencé la pêche très jeune avec mon frère du côté de grand fort Philippe. Nous pêchions dans tout endroit : chenal, jetée, surfcasing et même en rivière. A chaque moment de libre nous prenions notre vélo et notre matériel, et direction la pêche à arpenter chaque mètre du littoral proche de grand fort Philippe.

Quel est ton meilleur souvenirs de pêche ?

Mon meilleur souvenir en pêche n’est pas si vieux. Durant le championnat de France 2018, lors de la deuxième manche, je réalise une jolie pêche ou plutôt je remporte une belle bataille avec mon voisin qui été Jean-Claude Fernandez, un très bon technicien. Durant ces quatre heures de pêche, nous nous sommes tirés la bourre en pêche de distance, en effet sur notre secteur il fallait aller chercher les marbrés et sars à une distance importante. A tel point que le moindre lancer loupé, le voisin pouvait prendre l’avantage. Je termine deuxième sur cette zone avec 17 poissons, ce qui est une belle performance compte tenu du niveau des pêcheurs. C’est aussi la première fois que je termine sur les rotules d’une manche de pêche. Je remercie encore Jean-Claude avec qui j’ai partager ce moment à mes yeux inoubliable.

Comment en es-tu arrivé aujourd’hui à la pratique du lancer de poids de mer en plus du surfcasting ?

Je suis arrivé à la pratique du lancer suite au championnat de France 2016 à la Tremblade, où je me suis surpris de savoir lancer à plus de 180 m, sans entraînement particulier. Début 2017, je décide alors de me renseigner auprès d’un ami, Dominique R., qui lui lançait en pendulaire. Il m’à alors envoyé pas mal de vidéos de lanceurs étrangers très connus afin que j’apprenne les bases de ce lancer. J’ai donc bossé sur cela durant deux mois avant de participer à ma première compétition officielle, lors de laquelle j’ai dépassé pour la première fois les 200 m, avec une canne de pêche.
Une fois ce pallier atteint, j’ai continué l’entraînement de façon régulière afin de me préparer au CDF suivant qui eut lieu à Calais (pour le lancer). J’avais à cœur de monter pour la première fois sur un podium national. J’ai réalisé un championnat énorme à mes yeux, car j’ai terminé champion de France avec deux jets en 125 g et 150 g à plus de 228 m, mais surtout devant un grand champion, Stéphane Moulin.

Qu’attends-tu d’un club ? Quelles sont tes ambitions avec le SCCDK ?

Un club est pour moi avant tout une équipe : on gagne ensemble, ou on perd ensemble. Mes ambitions avec les SCCDK sont de continuer à progresser dans mon niveau de pêche afin de participer au championnat de France et pourquoi pas un jour à un championnat du monde des clubs.

Comment aimerais-tu voir le club d’ici 5 ans ?

Dans cinq ans, j’aimerai le voir comme une élite en France, un club capable de réaliser de nombreux podiums nationaux autant chez les jeunes que chez les adultes.

Le SCCDK est orienté sur le partage. Que penses-tu pouvoir apporter / partager avec les adhérents du SCCDK ?

Au sein du club, je pense pouvoir apporter mes connaissances dans le domaine du lancer, et notamment chez les jeunes, ainsi que ma petite expérience de pêcheur et de recherche d’appâts lors d’ateliers loisirs. Je peux également apporter ma bonne humeur au sein d’un groupe, ceux qui me connaissent le savent déjà.

As-tu d’autres passions / loisirs / implications associatives ?

Je pratique aussi le handball depuis mon plus jeune âge, je fais d’ailleurs parti du club de handball de calais depuis plusieurs année. J’aime aussi le bricolage et les voyages.

andre becquet sccdk peche

 

Retrouvez toutes les interviews des adhérents du SCCDK.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :