L’interview de Peggy DURAND

Ce mois-ci, c’est Peggy DURAND, membre du SCCDK depuis 2017, qui nous en dit un peu plus…

Quand as-tu commencé la pêche, et dans quelles conditions ?
J’ai commencer la pêche il y a 3 ans grâce à mon conjoint. Au départ, c’était juste pour m’amuser à découvrir ce qu’était la pêche. Ensuite, nous avons décidé de nous mettre dans un club pour pouvoir en apprendre davantage. Nous avons opté dans un premier temps pour une licence loisirs. Rapidement, nous avons découvert une très bonne ambiance, et une très bonne entente avec les autres pêcheurs du club, ainsi que beaucoup d’explication nous permettant d’apprendre mieux la pêche en bord de mer.

Finalement, à l’issue de notre première année nous nous sommes décidés à prendre une licence compétition.

Quel est ton meilleur souvenirs de pêche ?
Mon meilleur souvenir est justement lors d’une compétition de pêche. Mon conjoint et moi nous étions fixés un challenge entre nous, à celui qui sortirait le plus de poissons. Nous étions à égalité à 10 minutes de la fin du concours, et c’est à ce moment là que j’ai sorti une sole de 42 cm ! Un magnifique spécimen qui m’a permis de le coiffer sur le poteau. J’ai alors regardé mon conjoint et lui ai gentiment dit : « je pense que j’ai gagnéééééé ! ». J’ai vraiment bien rigolé sur ce coup là.

Que t’a apporté le fait d’être licenciée au SCCDK ?
Le SCCDK m’a appris beaucoup de chose au niveau pêche. La première année j’étais licenciée loisir dans le but d’apprendre le temps d’une année : apprendre à savoir où se trouve le poisson, apprendre à confectionner les montages, le matériel nécessaire… Pour cela les autres membres du club n’étaient pas avares de conseils.

La seconde année je me suis lancée dans la compétition avec tout ce que j’avais pu apprendre la première année, je me sentais prête à aller plus loin dans la compétition. le club m’a vraiment apporté en terme de connaissances halieutiques.

Enfin, être licenciée au SCCDK m’a également apporté une nouvelle amitié avec d’autres adhérents du club, et notamment Dominique Morel dit « Wazanette » 🙂

Ta fille Sarah a été sacrée championne de France en 2018, comment as-tu vécu ce moment ?
J’ai vécu cette expérience comme une immense joie. Au début, mon conjoint et moi avons eu du mal à y croire lors de l’annonce des résultats de ce championnat de France. Nous étions tellement heureux qu’il en était impossible de retenir nos larmes. Tout cela est le fruit du travail et de l’accompagnement de son beau-père et moi-même, et surtout du SCCDK qui nous a été d’une grande aide pour progresser. J’ai encore du mal à exprimer toute la joie que nous avons pu ressentir ce jour là, c’était extraordinaire !

Tu as terminé première dame du club en 2018, tu participeras donc à ton premier championnat de France en 2019 à Port Saint Louis du Rhône. Quelles sont tes ambitions et comment comptes-tu te préparer pour ce grand rendez-vous ?
Mes ambitions sont évidemment de faire du mieux que je peux et de ne pas décevoir les camarades de club. Je compte bien tirer le meilleur de mes expériences passées pour ne pas me planter dans ma pêche. J’espère partir à ce championnat sereine et faire du mieux que je le pourrai, car je pense que le stress sera bien présent puisqu’il s’agira de ma première participation en grand championnat.

Je compte aussi beaucoup sur mon conjoint et mon amie Dominique Morel pour la préparation de ce championnat, ainsi que les autres membres participants du club pour me préparer et me conseiller. Une fois sur place, ce sera une grande occasion d’observer, apprendre, et en tirer tous les conseils possibles.

As-tu d’autres passions / loisirs / implications associatives ?
Non pour l’instant je n’ai pas d’autre passion / loisirs que la pêche.

peggy durand sccdk digue du braek

 

Retrouvez toutes les interviews des adhérents du SCCDK.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :