Championnat du monde des paires 2018, Espagne, Péniscola – compte rendu !

Le tout premier championnat du monde des duos s’est déroulé sur les plages de Peniscola en Espagne, du 22 au 27 mai 2018.

9 nations ont répondu présent pour cette première édition, pouvant présenter jusqu’à 3 duos chacune. A noter qu’à chaque journée de pêche, les deux meilleurs résultats sur les 3 équipes engagées étaient retenus.

Côté français, les 3 meilleurs duos issus du championnat de France de pêche bord de mer 2017 de Equihen Plage ont été retenus :

  • Bruno ENCAUSSE et Victor BOUILLET
  • Jonathan et Dominique GAMBIER
  • Frédéric BAUDIN et Paul DELASSUS

Team France 2018 surfcasting

 

Samedi 21/04/18 : présentation des équipes et ouverture du championnat

Il est curieux de voir que deux nations ont fait le choix de n’envoyer que deux équipes au lieu de trois permises : l’Irlande et le Pays de Galles.

Team Allemagne

Team Allemagne 2018 surfcasting

Team AngleterreTeam Angleterre 2018 surfcasting

Team BelgiqueTeam Belgique 2018 surfcasting

Team EspagneTeam Espagne 2018 surfcasting

Team IrlandeTeam Irland 2018 surfcasting

Team ItalieTeam Italie 2018 surfcasting

Team Pays de GallesTeam Pays de Galles 2018 surfcasting

Team PortugalTeam Portugal 2018 surfcasting

 

Dimanche 22/04/18 : manche d’entraînement officielle

L’organisation a choisi une plage qui ne sera plus pêchée lors du championnat pour l’entraînement officiel des équipes, un choix qui devient hélas coutumier des championnats du monde, et qui reste discutable. Certes, cela permet aux poissons de se reposer pour le championnat, mais dans ce cas on se pose l’intérêt de conserver cette manche, d’autant plus qu’en cas d’annulation d’une manche officielle, cette manche d’entraînement ne peut servir de remplacement. Des équipes ne jouent d’ailleurs pas le jeu en ne pêchant pas ou peu. C’est néanmoins un bon test pour l’équipe organisatrice, qui permet d’ajuster les derniers réglages avant le jour J.

sunset osmose competition

Les trois duos français entament donc cette manche sans pression, la mer est plate, avec un vent léger latéral droit. Les premiers poissons de surface se font prendre ça et là (des palomines), mais en faible quantité. Très vite, La lumière baisse et le poisson disparaît peu à peu. Quelques rares chinchards et oblades viendront se faire prendre avant la fin de la manche, une fois l’obscurité installée.

chinchard, Peniscola Espagne

Le premier duo français, Victor et Bruno, termine 3e de zone et 9e du général avec 4 poissons, viennent ensuite Frédéric et Paul du SCCDK, qui terminent 5e de zone et 15e du général avec 3 poissons (1 palomine t 2 chinchards), puis enfin le 3e duo Jonathan et Dominique qui termine 6e de zone et 16e du général avec 4 prises (1 palomine, 1 chinchard et 2 oblades).

Au cumul des nations, la France se classe donc 6e sur les 9 pays engagés. Résultat très moyens donc, mais cela aura néanmoins permis d’ajuster les derniers réglages pour la première manche du lendemain !

Classement par duo de la manche d’entraînement ici.

Classement par nation de la manche d’entraînement ici.

 

Lundi 23/04/18 : 1ère manche

Nouvelle zone de pêche, bien plus au nord, avec de la profondeur dès les premiers mètres. La mer est calme, le vent est nul, et le soleil brille au maximum.

frederic baudn et paul delassus

Les premiers lancers sont attendus avec impatience et tous les espoirs sont portés sur les palomines. Rapidement, les premiers coups de canne paient, mais le poisson semble localisé. En zone A, Fred et Paul tardent à faire leur premier poisson tandis que leurs voisins italiens s’en sortent avec 6 poissons à l’issue de la première heure, soit un +5 sur notre duo français. Même tarif avec les irlandais sur leur gauche qui s’en sortent avec 4 poissons soit un +3.

La luminosité diminue fortement au bout d’une heure, et plus un seul poisson ne sera pris avant l’obscurité totale, soit 30 minutes avant la fin. Fred et Paul attrapent coup sur coup 3 oblades pour porter le score à 4 prises, mais c’est nettement insuffisant hélas, puisque les voisins en attraperont également.

oblades

Même constat chez les deux autres duos français, pêche essentiellement dans la première heure, et une fois le train passé, a messe était dite !

Au final, nos 3 duos s’en sortent 6e, 6e, et 7e de zone sur 9 équipes, et terminent 7/9 par nation. Décevant !

Classement par duo de la 1ère manche ici.

Classement par nation de la 1ère manche ici.

 

Mardi 24/04/18 : 2e manche

Nouvelle journée, la zone de pêche se trouve cette fois-ci plus au sud, a proximité de l’hôtel. Bien décidés à ne pas en rester sur la triste performance de la veille, nos français sont remontés à bloc et bien décidés à faire une performance pour atténuer la déception du lundi.

Fred et Paul tombent à l’aile de la manche, soit au C9. Une belle option s’offre donc à eux. En effet, dès le premier coup de canne, ce sont deux doublets de palomines qui viennent rassurer l’équipe, suivis de deux autres doublets ! Quel démarrage ! La première heure sera intense avec un total de plus de 23 palomines. Une fois la nuit tombée, ce seront 3 chinchards de plus qui viendront s’additionner à la pesée. Ils terminent 1er de zone et s’offre même la 2e place de manche.

frederic baudin et paul delassus sccdk

paul delassus

Pendant ce temps là, notre duo calaisien Jonathan et Dominique GAMBIER essaient tant bien que mal de s’en sortir dans une zone bien plus difficile. Ils iront chercher une 4e place de zone avec 5 poissons tandis que leurs voisins italiens s’en sortent haut la main avec 18 prises !

Enfin, notre troisième duo sudiste composé de Victor et Bruno évite de justesse la bredouille avec un seul poisson, et terminent 7/9 de zone dans un secteur capricieux, le moins poissonneux de cette seconde journée.

Classement par duo de la 2e manche ici.

Classement par nation de la 2e manche ici.

Au final, l’équipe de France termine 3e nation sur cette 2e journée, ce qui lui permet de remonter 4e nation au cumul des 2 manches.

Classement par duo au cumul des 2 manches ici.

Classement par nation au cumul des 2 manches ici.

 

Mercredi 25/04/18 : 3e manche

3e journée, et retour sur la zone de pêche de la première journée. L’organisation alterne à raison d’un jour sur deux la pêche sur un même secteur, afin de laisser le temps aux poissons de réinvestir les lieux.

Victor et Bruno tombent en A9, c’est à dire à l’aile de la zone A, ce qui leur procure un léger avantage puisque chaque zone est espacée de 40m supplémentaires. Ils s’en sortent rapidement avec les palomines de jour et terminent finalement avec 16 poissons. Cela ne suffira hélas pas à accrocher le top 3 de la zone. Ils terminent finalement 5e de zone, à moins de 200g des 4e.

Jonathan et Dominique sont en B8, et piquent rapidement de nombreuses palomines. néanmoins la zone est très poissonneuse et ils terminent 4e de zone avec tout de même 23 poissons pour 2.6 kg, mais ne trouvent pas de très grosses prises contrairement aux deux premières équipes de la zone qui s’en sortent avec plus de 4 kg de poissons chacune !

Enfin, Fred et Paul ratent totalement leur début de manche avec seulement 1 poisson sur les 45 premières minutes de la manche, tandis que leurs voisins italiens trouvent 9 poissons sur la même période. C’était à n’y rien comprendre car les palomines semblaient bouger nos 2 compères. Une fois la première heure passée, plus un seul poisson ne fut pris, notre duo a alors commencé à changer de pêche pour tenter la longue distance et ainsi tenter de trouver d’autres poissons. Et ce choix sera payant car successivement, ce seront une palomine de 36 cm, et deux chinchards de 29 cm qui seront pris  la distance maximale sur un montage double empiles longues avec perles flottantes. Ils remonteront petit à petit car partis derniers de zone, mais le retard restera hélas trop important. Ils finissent néanmoins 6e de zone, à seulement 200g de la 3e place de zone, qui aurait évidemment tout changer au classement nation.

frederic baudin sccdk

Classement par duo de la 3e manche ici.

Classement par nation de la 3e manche ici.

Au final, l’équipe de France termine 6e nation sur cette 3e journée, et rechute à la 6e place au cumul des 3 manches.

Classement par duo au cumul des 3 manches ici.

Classement par nation au cumul des 3 manches ici.

 

Jeudi 26/04/18 : 4e manche

Dernière journée, les deux premières places par nation semblent verrouillées par les italiens et les anglais, mais tout reste possible pour la médaille de bronze.

Fred et Paul sont en A8, dès les premiers coups de canne, les palomines semblent présentes en nombre dans le début du secteur, mais en fin de zone où ils se trouvent. Ils attendront tout de même 30 minutes avant de prendre leur premier poisson tandis que les premières A1 et A3 sont déjà à plus de 20 et 30 poissons ! Quelle frustration et sentiment d’impuissance ! Après 1h30 de pêche peu convaincante avec seulement 4 poissons, notre duo tente une pêche longue distance puisque plus rien ne se prend au bord, en se rappelant l’expérience de la veille qui leur avait permis de trouver quelques beaux poissons au large. Et ce s’avérera hélas impossible car visiblement un bateau professionnel a posé un filet tout le long de la zone de compétition, empêchant une pêche au delà des 100m du bord. Décidément ce ne sera vraiment pas la bonne soirée ! C’est un vilain 7 de zone au final.

paulo delassus

Au B1, Victor et Bruno font quelques palomines de jour mais c’est assez timide, dans leur zone qui est très peu poissonneuse. Ils totalisent 4 poissons à l’issue de la première heure et les jeux semblent faits. la chance leur sourira puisqu’ils attraperont un mulet de 45 cm juste avant la nuit ! Ils terminent finalement 1e de zone avec 7 poissons, à seulement 100g de la première place !

victor bouillet

Enfin, au C4, Jonathan et Dominique font un copier coller de la pêche de Victor et Bruno ! Rapidement, ils mettent au sec 3 palomines, puis plus rien. Et soudain, Jonathan nous sort un énorme mulet de plus de 60 cm, une véritable torpille comme on en voit trop rarement en concours ! Manque de chance, pour cette édition les organisateurs ont mis en place une règle (absurde) plafonnant la taille des gros poissons à 50 cm. Le poids enregistré pour ce gros mulet sera donc de 50 cm au lieu de plus de 60 cm ! Le mulet passe donc à 1136g au lieu de plus de 2 kg ! Dommage. Avec cela, ils s’en sortent 2e de zone avec 5 poissons.

jonathan gambier

Classement par duo de la 4e manche ici.

Classement par nation de la 4e manche ici.

Au final, l’équipe de France termine 3e nation sur cette dernière journée, et stagne à la 6e place à l’issue du championnat. Les espagnols et les portuguais auront été plus forts que nous sur la dernière journée et malgré nos 2 places de second de zone, nous terminerons 3e nation de la dernière journée…

Classement final par duo au cumul des 4 manches ici.

Classement final par nation au cumul des 4 manches ici.

 

Podium par paires

podium duos peniscola

1er : Ben PRICE et Wayne MCGILLOWAY, Pays de Galles

2e : Tom BAGNALL et Toby OLDFIELD, Angleterre

3e : Marcello MESSINA et Salvatore DRAGO, Italie

 

Podium par nation

podium nations peniscola

1er : Italie

2e : Angleterre

3e : Espagne

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :